Trouver une idée

Trouver une idée :

Camping en tente avec un tout-petit

Nous voilà de retour à la maison après une semaine passée dans un camping tous les cinq. Ce n’est pas la première fois que nous partons en famille, mais c’était la première fois en camping en tente avec notre petit garçon de 2 ans et demi. Vous êtes plusieurs à m’avoir écrit sur Instagram, suite à mes story, pour me dire que c’est une expérience qui vous attire beaucoup, mais que vous n’avez pas encore osé sauter le pas. C’était une super semaine pour nous, on a vécu de supers moments. Il faut tout de même avouer que partir en camping en tente avec 3 enfants dont un tout-petit, ce n’est pas de tout repos.

Camping en tente avec un enfant de 2 ans

S’organiser pour partir en camping en tente avec un tout-petit enfant

Nous sommes loin d’être organisés. Nous avons commencé à préparer les bagages deux jours avant le départ. On a fait un petit passage chez Décathlon pour acheter ce qu’il nous manquait, mais on a tout de même oublié quelques trucs assez importants. Mais ce genre de boulette nous correspond tellement que ça nous fait rire et qu’on trouve toujours des solutions.

Nous avons une tente 4 personnes (2 chambres) et une plus petite pour 2 personnes. Nos filles ont dormi ensemble dans une chambre et j’ai dormi dans l’autre avec mon fils. Mon mari a dormi dans la plus petite tente. Il avait parfois besoin de bosser le soir, cette organisation était la plus simple pour ne pas déranger le sommeil des enfants.

camping en tente avec un tout petit

En ce qui concerne le matériel à emmener pour votre tout-petit, je vous conseille de noter ce qu’il utilise au quotidien à la maison afin d’établir une liste des indispensables à emmener au camping. Nous n’avions, par exemple, pas pensé à emporter son pot qui s’est vite avéré être un accessoire indispensable. Il est propre la journée depuis un moment, mais il a réclamé son pot et les allers-retours aux toilettes du camping n’étaient pas forcement très pratiques. Nous en avons racheté un sur place et c’était beaucoup plus simple.

J’avais prévu son petit lit de voyage BabyGO que nous utilisons aussi dans le camping-car et auquel il est bien habitué. Ce lit lui a permis de garder un repère et d’avoir son petit cocon. J’avais prévu sa gigoteuse multi-saisons Slumbersac et une petite couverture supplémentaire en cas de nuit fraiche.

gigoteuse slumbersacorganisation pour le camping avec un tout petit

J’ai toujours mon précieux thermomètre Bébéconfort lorsqu’on part en camping-car, je l’ai emporté pour la tente. J’ai toujours peur que les enfants aient froid la nuit et le thermomètre me permet de savoir quand leur ajouter une petite épaisseur.

J’avais prévu une lampe en cas de réveil nocturne et une tasse à bec.

thermomètre bébéconfort lampe de lecture

Pour le repas, on lui a acheté une chaise chez Décathlon, mais il a préféré manger debout la plupart du temps. Cela fait partie des joies du camping de pouvoir sortir des règles appliquées à la maison. Nous avons une table pliante dont les pieds se règlent en hauteur. Cette dernière nous a permis d’avoir une table à la hauteur de notre fils et c’était plutôt pratique.

Pour qu’il puisse s’occuper, lire, dessiner, jouer, on avait prévu une grande couverture de pique-nique. Cette couverture s’est vite avérée comme étant indispensable. Mon fils avait prévu un sac de jouets et un sac de livres pour s’occuper.

Pour la douche, il avait ses Crocs et quand on voit parfois l’état des douches après le passage de certaines personnes, c’est pour moi un indispensable. Certains campings sont équipés de baignoires pour les bébés.

Nous avons choisi un emplacement sans électricité et donc sans aucun moyen de garder les aliments au frais. On avait prévu quelques boites de conserve (petits pois, sauce tomate, maïs, haricots verts, lentilles, thon…), quelques paquets de pâtes, de riz et des compotes et biscuits.  Nous avons complété nos repas sur place et au jour le jour avec du fromage, des yaourts, des crudités, du pain… On avait aussi prévu pas mal de packs d’eau, des petites briques de lait pour les grandes et mon fils est toujours au lait en poudre. Le repas n’a posé aucun problème (si on oublie la présence des guêpes…). Pour la cuisson des aliments, on a un réchaud à gaz tout simple.

fromages et saucisson du Jura

On avait bien évidemment prévu une trousse à pharmacie avec du désinfectant, des pansements, un médicament en cas de fièvre, de diarrhée, de maux de ventre, un tire-tique, des compresses, de la crème solaire…

les blessures au camping

En ce qui concerne les vêtements, je vous conseille de regarder la météo. Comme d’habitude, j’avais trop prévu alors qu’il a passé une bonne partie de sa semaine en maillot de bain.

Les difficultés que nous avons rencontrées avec notre tout-petit

Vos questions sur Instagram ont beaucoup tourné autour du sommeil et c’est ce qui a été le plus compliqué. Notre fils fait encore de belles siestes à la maison, il en a énormément besoin et je n’avais pas pensé qu’il ne pourrait pas dormir dans la tente la journée. En effet, la température grimpe tellement vite ! On passe rapidement d’un petit 25/30 en milieu de matinée à 45/49 degrés. On a bien évidemment oublié cette option.

Notre petit garçon refuse catégoriquement la poussette depuis plusieurs mois, nous n’en avons plus depuis un moment. J’avais acheté un porte-bébé de randonnée dans lequel il n’a jamais réussi à s’endormir. On a aussi essayé la sieste en plein air sur sa couverture. Notre seule solution pour la sieste en journée : la voiture. On s’est organisés de manière à faire les choses en douceur le matin en profitant notamment de la piscine pour ensuite partir en balade après le repas, en début d’après-midi. Il a dormi dans la voiture à chaque trajet et on a prévu des jeux de société en attendant qu’il se réveille. Alors, oui, ce n’est certainement pas la solution idéale, mais ça l’a été pour cette semaine de camping, il a pu dormir et c’était le principal pour nous.

sommeil de bébé au camping en tente

Le problème du sommeil s’est aussi posé le soir. Il a l’habitude de dormir dans le noir complet et dans le silence. À 20h30/21h00, un camping est très loin d’être silencieux. On a tenté de le coucher tôt les deux premiers jours, mais il était vraiment dérangé. Les jours suivants on a décidé de le laisser profiter avec nous plus longtemps et le fait de se coucher en même temps que le soleil a été plus facile pour lui. On a respecté les mêmes rituels qu’à la maison et on lui a mis des berceuses sur nos téléphones pour qu’il s’endorme avec de douces mélodies plutôt qu’avec les bruits, parfois désagréables, du camping. Aucun soucis pour le matin, il a dormi beaucoup plus longtemps qu’à la maison et il n’a été dérangé ni par le bruit ni par la lumière du jour.

Le choix du camping et la durée du séjour

Pour ce premier séjour en tente à cinq, on a volontairement choisi de ne pas aller en bord de mer où la fréquentation est énorme à ce moment de l’année. Nous avons choisi de partir à la montagne, en pleine nature, dans un camping écologique avec une piscine et des structures de jeux pour les enfants. Avant de réserver j’ai aussi vérifié qu’il y avait une épicerie sur le camping.

En ce qui concerne la durée du séjour, je trouve que 7 jours était la durée parfaite pour cette aventure en famille que je serais prête à refaire avec grand plaisir.

J’espère que cet article vous sera utile pour vous lancer dans cette aventure du camping en tente en famille. Mon fils a adoré son séjour. Il aime passer ses journées dehors, il a été servi !

Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les poser en commentaire, j’y répondrais avec plaisir.

Laisser un commentaire

voir +

Bien choisir son matériel pour une rentrée scolaire réussie

La nouvelle année scolaire arrive à grands pas, et...

Créez un calendrier photo pour ses grands-parents

Le calendrier photo est une idée de cadeau personnalisable...

Les bienfaits de la méthode Montessori pour votre enfant

Ces dernières années, le concept Montessori revient assez souvent...

Comment aider mon enfant à ne pas avoir trop chaud la nuit ?

L'été est la meilleure saison pour profiter de l'extérieur....

Jeux : pourquoi laisser l’imagination travailler ?

Pour un enfant, travailler son imaginaire est primordial afin...

Quel est le prix d’une nounou à l’heure ?

Pourquoi prendre une nounou ? Vous vous rappelez la série...