Menu

Échecs : le jeu éducatif par excellence

lundi 6 décembre 2021

Depuis quelques mois, le jeu d’échecs a énormément de succès depuis la diffusion de la série américaine Le jeu de la Dame. De nombreux sites de jeux d’échecs ont même vu le nombre de leurs abonnés augmenter de plusieurs millions. En effet, la série a permis à des milliers de spectateurs à comprendre un peu mieux ce jeu hautement tactique et a fait naître chez eux l’envie d’y jouer.

Pourquoi jouer au jeu d’échecs ?

Comme vous devez le savoir, les échecs sont avant tout un jeu de logique. Cependant, ils font également appel à beaucoup de concentration et de mémoire. Par exemple, dans sa thèse sur le développement des habiletés cognitives de l’enfant par la pratique du jeu d’échecs, Michel Noir démontre que deux ans d’apprentissage des échecs permettent à l’enfant de booster de :

  • 22 % sa mémoire,
  • 32 % sa logique,
  • 50 % sa concentration.

Vous vous demandez certainement comment un jeu aussi tactique soit-il peut permettre d’arriver à de tels résultats ? Notez que savoir comment jouer aux échecs permet aux enfants de développer certaines facultés.

De plus, de nos jours il est de plus en plus facile d’apprendre aux enfants à jouer aux échecs. En effet, avec les jeux en ligne, il est possible d’apprendre facilement, et même de suivre des tutoriels pour comprendre certaines techniques. Il est même possible de suivre des formations en ligne, afin d’apprendre à jouer à travers les conseils de professionnels. De plus, vous pourrez faire partie d’une véritable communauté en échangeant avec d’autres passionnés par le biais des plateformes d’échecs.

apprendre à jouer aux échecs

Image d’illustration

Amélioration de la mémoire

Les joueurs de haut niveau tels que le Français Maxime Vachier-Lagrave ou l’Américain Fabiano Caruana sont capables de jouer des parties d’échecs qui durent plus de 4 heures, et ceci sur plusieurs jours. Pour arriver à ce niveau, un entraînement quotidien est nécessaire pour permettre au cerveau de booster ses performances.

En d’autres termes, contrairement à ce que l’on a tendance à croire, les échecs ne sont pas réservés aux « intellos ». Au contraire, en apprenant à jouer aux échecs, votre enfant découvrira comment mieux organiser sa mémoire. Ceci lui permettra de se retrouver plus facilement sur l’échiquier, mais également dans d’autres domaines de sa vie.

Amélioration de la logique

Si les échecs sont considérés comme un jeu de logique, c’est justement parce que pour les résoudre, il faut proposer une analyse et établir un plan d’action. En effet, un pion ne se bouge pas au hasard : le joueur doit être en mesure d’anticiper l’action de son adversaire. Michel Noir dira que ce jeu comporte toute une chaîne méthodologique qui se présente comme suit :

  • observation,
  • analyse,
  • hypothèses,
  • vérification,
  • planification,
  • probabilités et calcul des variantes,
  • analyses des conséquences.

Le jeu d’échecs permet donc de développer chez l’enfant la créativité, le sens de planification et une meilleure gestion du temps. Un enfant de 10 ans pourra donc aisément battre un adulte à partir du moment où il saisit la logique qui entoure ce jeu.

Amélioration de la concentration

Si vous avez déjà suivi une partie d’échecs, vous avez certainement remarqué que les joueurs étaient extrêmement concentrés. Ceci est dû au fait qu’un seul moment de distraction suffit pour que votre adversaire fasse un échec et mat ou vous mette en mauvaise posture.

Résoudre un problème d’échecs nécessite au moins autant de concentration qu’un devoir, un examen ou même un travail manuel. Le fait est que vous êtes absolument seul face à votre problème et que votre capacité à le résoudre dépendra de l’intensité que vous y mettez. C’est d’ailleurs cette concentration extrême qui fait que les joueurs d’échecs paraissent plus intelligents que la moyenne, car elle leur permet de résoudre les problèmes de la vie courante avec plus de rapidité.

Une étude menée au Canada (Efficacy of chess training for the treatment of ADHD : a prospective, open label study) sur 44 enfants de 6 à 17 ans a démontré que le jeu d’échecs permet également de réduire l’hyperactivité.

Jeu d’échecs : quelles sont les règles de base ?

Si vous souhaitez apprendre à jouer aux échecs et avoir la chance de gagner vos parties, vous devez avant tout apprendre les règles de base.

Le matériel

D’abord, vous devez savoir qu’un échiquier comporte 64 cases, dont 32 cases de couleur blanche et 32 cases de couleur noire. Chaque joueur a à sa disposition 16 pièces. Dans les compétitions, on retrouve également une pendule qui permet de fixer le temps de réflexion pour chaque joueur. Sans cela, les parties risqueraient de se prolonger indéfiniment.

Pour jouer, on positionne l’échiquier de façon à ce que la première case à droite du joueur sur la première ligne soit blanche. Les cases d’un échiquier sont numérotées de « 1 à 8 » et de « a à h » comme dans le cas d’une bataille navale.

Le positionnement des pièces sur l’échiquier

En début de partie chaque joueur reçoit 16 pièces dont : 1 Roi, 1 Dame (la Reine), 2 Fous, 2 Tours, 2 Cavaliers (Chevaliers) et 8 Pions. Les pièces sont positionnées de l’extérieur vers l’intérieur en commençant par la première ligne :

  • les Tours sont aux extrémités et sont immédiatement suivis par les Cavaliers,
  • le Roi et la Reine sont au centre avec la Dame qui est positionnée sur une case de la même couleur que sa robe,
  • à côté du Roi et de la Reine on place les Fous,
  • les 8 pions sont alignés devant sur la deuxième ligne tels des soldats qui protègent leurs souverains.

Il faut retenir que la Dame se place toujours sur la colonne d. Les colonnes « a à d » sont donc désignées comme l’aile dame. Les colonnes « e à h » quant à elles sont considérées comme l’aile du roi.

jeu d'échecs en ligne apprendre les échecs

Image d’illustration

Comment commencer à jouer aux échecs ?

Pour savoir jouer aux échecs, vous devez apprendre à déplacer les pièces sur l’échiquier. Chaque joueur joue à son tour et ne peut déplacer qu’une seule pièce à la fois.

Déplacer les pièces

Lorsqu’un joueur déplace sa pièce et que celle-ci tombe sur une case déjà occupée par un pion adverse, ce dernier est capturé puis retiré de l’échiquier. Par contre, un joueur ne peut pas déplacer sa pièce vers une case occupée par l’un de ses propres pions.

Le Fou quant à lui se déplace toujours en diagonale d’autant de cases que lui permet sa position. La Tour peut se déplacer horizontalement ou verticalement, et ceci d’autant de cases que possible. Cependant, elle ne peut pas sauter par-dessus une autre pièce ni aller dans une case occupée par une autre pièce de son propre camp.

La Reine se déplace en diagonale, horizontalement et verticalement d’autant de cases que le souhaite le joueur. C’est la pièce qui peut effectuer le plus de mouvement, mais également la plus précieuse. Le Roi se déplace d’une unique case dans toutes les directions. On dit que le Roi est en échec lorsqu’il se fait attaquer par une pièce adverse. Un joueur doit veiller à ne pas placer son Roi en échec.

Le Cavalier est l’unique pièce qui peut sauter par-dessus une autre. Il se déplace d’abord horizontalement ou verticalement de deux cases avant de faire un pas sur le côté. Il forme donc un « L » qui peut être tourné dans n’importe quel sens. Le Pion ne peut avancer que d’une case de sur la même ligne. Par contre, un pion placé sur sa ligne de départ peut avancer de deux cases s’il le veut. Cependant, il ne peut pas reculer. De plus, pour prendre une pièce, celle-ci doit être située en diagonale devant lui.

La prise en passant et la promotion

Un pion qui avance de deux cases depuis la ligne de départ et qui se retrouve aux côtés d’un pion adverse peut être pris par ce dernier : c’est la prise en passant. Cependant, ceci n’est possible qu’au coup suivant et la prise se passe exactement comme si le pion n’avait avancé que d’une seule case.

Lorsqu’un pion avance jusqu’à la dernière rangée ou prend une pièce adverse sur ladite rangée avec son pion, il doit remplacer ce dernier par la pièce de son choix. On parle alors de promotion. Il peut opter pour un Cavalier, un Fou, une Tour ou une Dame de la même couleur que son pion. En fonction de son choix, il peut se retrouver avec 3 Fous, 3 Cavaliers ou 2 Dames.

Comment se déroule une partie de jeu d’échecs ?

C’est le joueur qui a les pièces blanches qui ouvre la partie. Ensuite, chaque joueur réalise un coup lorsque vient son tour. On dit que le joueur qui a la main (qui doit jouer) a le trait.

Échec

Un Roi qui est attaqué par une pièce adverse est en échec. Pour contrer cette attaque, le joueur peut prendre la pièce qui attaque son Roi, interposer une pièce entre l’attaquant et le Roi ou tout simplement déplacer le Roi.

Un joueur n’est pas autorisé à déplacer son Roi sur une case où il sera en échec. Le joueur qui fait échec peut le mentionner en disant clairement « échec », mais rien ne l’y oblige.

règles de base des échecs

Échec et mat

On parle d’échec et mat lorsqu’un joueur met le Roi de son adversaire en échec. En d’autres termes, si votre Roi est en échec, et que vous ne pouvez ni le déplacer, ni interposer une pièce entre lui et son attaquant ou encore moins le capturer, votre adversaire aura fait échec et mat.

Résultat

Le résultat d’une partie d’échecs peut se présenter de trois façons différentes : le gain des Blancs, le gain des Noirs et la partie nulle. Une partie nulle peut survenir par accord mutuel des joueurs. Une partie est également nulle lorsqu’un joueur est pat. C’est ce qui arrive lorsque le Roi du joueur n’est pas en échec, mais que ce dernier ne possède aucun coup légal.

Une partie est aussi décrétée nulle lorsqu’il y a plus assez de pièces ou de pions sur l’échiquier pour faire un mat, ou que les joueurs ont chacun fait 50 coups consécutifs sans prendre de pièce ni pousser de pion.

Vous en avez désormais assez pour vous mettre aux échecs. Cependant, retenez qu’il n’y a qu’une seule façon d’apprendre les échecs, c’est d’y jouer régulièrement et d’affronter toutes sortes d’adversaires. C’est seulement comme ça que vous pourrez découvrir comment faire un échec et mat à coup sûr, comment faire des combinaisons pour gagner, etc.

Tu as aimé ? Partage cet article
On en discute ? Laisse-moi un commentaire

Laisser un commentaire

Doriane Louise & Margaux

Derrière ce blog se cache Doriane, maman de Louise née en septembre 2011 et Margaux née en juillet 2014.

Dans notre petit univers merveilleux, vous retrouverez principalement les bricolages, DIY et activités que je propose à mes puces.

Parfois, j'ai aussi envie de partager avec vous notre petite vie, mes coups de cœur, nos sorties, nos lectures...

Contact / Presse

Send this to friend